:: Gestion RP :: Présentations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Viviann ► The Desert is a Capricious Lady ► Underco

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 15 Avr - 21:00
Weiss D. Viviann





❯ FEAT : Rider - Fate/Stay Night.
Informations

❯ PRÉNOM(S) : Viviann.
❯ NOM : Weiss D.
❯ ÂGE : 23 ans.
❯ SEXE : Féminin.
❯ RACE : Humaine.
❯ GROUPE : Marine.
❯ FRUIT DU DÉMON : Suna Suna no Mi.
❯ ARME(S) : Une épée lambda pour le décorum.
❯ APTITUDES : ///.
❯ MÉTIER : Lieutenant-Colonel de la Marine et Médecin.
❯ ÉQUIPAGE : ///.
❯ ORIGINE : North Blue.

❯ TAILLE : 164cm.
❯ CHEVEUX : Très longs, entre le mauve et le lavande.
❯ YEUX : Clairs, dont la teinte change selon l'éclairage.
❯ VÊTEMENTS : Un jean et un pull noir quand elle est en civil. Un pantalon sombre et une chemise blanche sous son uniforme de la marine. Elle préfère les vêtements peu voyants et possède les mêmes habits en différents exemplaires pour sauver du temps.
❯ SIGNES DISTINCTIFS : Sa très longue chevelure.
❯ BUTS / RÊVES : Se prouver à elle-même qu'elle peut accomplir tout ce qu'elle désire.
❯ AIME : L'organisation, l'efficacité, la propreté, la lecture et la bonne nourriture.
❯ N'AIME PAS : La paresse, les mauvaises excuses, le mensonge, être sous-estimée.



DESCRIPTION MENTALE

Tous ceux qui connaissent ou qui ont connu Weiss D. Viviann s’entendent pour dire une chose : elle est chiante. Si si, c’est vraiment avec ça que l’on commence. La compagnie de la jeune femme aux cheveux de glycine est, selon les témoignages, assez désagréable. Son regard neutre s’abat sur autrui sans la moindre pitié pour relever un détail qui ne lui importe qu’à elle. Adresser un reproche sans gêne aucune. On la décrit comme étant impatiente, maniaque et même psychorigide. Si le col de votre chemise a une tache, elle vous le fera remarquer. Si vous avez oublié d’éteindre derrière vous, elle le dira aussi. Si vous paressez trop longtemps alors que votre travail attend, le reproche ne tardera pas. Suffit que vous marchiez en traînant des pieds pour qu’elle claque de la langue de façon ennuyée en roulant des yeux. Même sans les mots elle est capable d’être sur votre dos et de vous emmerder. Elle n’a aucune pitié pour les soldats qui travaillent en sa compagnie et, si elle le pouvait, il y a fort à parier qu’elle se promènerait avec une cravache en tout temps pour fouetter les troupes, littéralement.

Le problème, dans tout ça, c’est qu’il ne faut surtout pas lui laisser savoir que son attitude dérange. Émettre la moindre critique, opposer une quelconque résistance, c’est se mettre dans le plus grand des dangers. Voyez, Viviann est une sadique. Elle adore qu’on lui rappelle à quel point elle sait être emmerdante et comment ça nous affecte. Par conséquent, sitôt qu’on lui fait une remarque à ce sujet, l’on peut voir son sourire machiavélique s’allonger alors qu’elle a enfin trouvé un nouveau souffre-douleur. La belle s’amusera ainsi à vous parler comme à un enfant, à vous ridiculiser devant tout le monde et à tourner à la dérision la moindre parole que vous pourrez prononcer en guise de défense. Pire, elle fera de vous un exemple pour bien assoir sa réputation et décourager les autres qui seraient tentés de se plaindre. Travailler sous ses ordres, c’est souffrir de sa tyrannie, invariablement.

Pire, malgré la douceur de son apparence et son obsession pour l’étiquette et le professionnalisme, Viviann parle avec autant de soin qu’un vieux marin d’expérience. Les jurons et les vulgarités se succèdent sans la moindre gêne, faisant chauffer les oreilles de ces pauvres âmes sensibles qui seraient plus coincées encore qu’elle. Par contre, si quelqu’un d’autre s’amuse à faire pareil, attention au retour de bâton. Le summum du : faites ce que je dis, pas ce que je fais. Ceci étant dit, les rares élus qui auront reçu un compliment de sa part ou des félicitations s’en souviendront toute leur vie. Un petit groupe d’irréductibles marins se font d’ailleurs concurrence, dans son entourage, pour recevoir la validation et l’approbation de Viviann. Suffit qu’elle les insulte pour qu’ils soient aux anges, proclamant avoir reçu les encouragements de la belle. C’est un drôle de mélange qui, quand on y pense, est tout à fait logique.

Quand bien même la Lieutenante-Colonelle fait régner la terreur, elle n’est pas injuste. Si Viviann estime qu’un individu a réellement fait tout ce dont il était capable et qu’il fournit des efforts de façon constante jusqu’à obtenir des résultats satisfaisants, elle sait offrir un sourire approbateur ou un mot d’encouragement. Si la jeune femme fait tout cela, c’est par envie de voir les gens autour d’elle évoluer, progresser et s’améliorer. Elle estime que si un individu s’est engagé dans la Marine, il est de sa responsabilité de se montrer à la hauteur et de faire preuve de zèle et d’ambition. Il en va de même pour d’autres corps professionnels, bien qu’elle soit moins difficile avec des gens qui ne seraient pas soldats. Par exemple, Viviann est en réalité très maternelle. Elle ne peut s’empêcher de prendre soin des animaux et des enfants et, en cachette, elle se soucie bien plus du bien-être de ses hommes qu’on ne pourrait l’imaginer.

En effet, Viviann aime écouter les ragots de couloir, être au courant de ce qui se passe dans la vie de ses collègues. Si l’un de ses soldats attend une promotion, elle est capable de faire les cent pas dans son bureau en se rongeant les doigts d’impatience, désireuse de connaître le verdict. Si la petite troupe est à bout de souffle, c’est « comme par hasard » qu’ils pourront s’arrêter sur une île propice à la récréation, pour permettre à tous de se recharger. Prendre soin de ses hommes n’est toutefois pas son seul péché mignon. Les peluches, les belles robes, les ensembles à thé, les fleurs et la décoration digne d’une maison de poupée ne sont que des exemples de ses goûts extravagants. Si elle était à la tête de la Marine, il y a fort à parier que chaque uniforme viendrait avec une paire d’oreilles de lapin. Viviann est une femme fière, qui refuse d’avoir honte de ses préférences personnelles. Selon elle, seuls les faiblards se laissent intimider par le rose ou par des préjugés de ce genre. Ce n’est pas ce qui va l’empêcher de prouver sa réelle valeur à tous, l’empêcher de leur montrer qu’elle peut accomplir tout ce qu’elle désire. C’est pour cela qu’elle perçoit les critiques liées à son excès de professionnalisme ou de zèle comme des compliments. Cela prouve qu’elle a réussi et qu’elle va continuer à réussir à sa manière, sans se changer pour accommoder les autres.

C’est un peu la quête de sa vie, au fond. Continuer à évoluer, à apprendre, à devenir meilleure et à se différencier des gens qui n’ont pas la force de changer leur destin. Telles sont les raisons qui l’ont motivée à intégrer la Marine en cumulant une seconde formation plus intellectuelle celle-là. Désireuse de faire une différence, peu importe par quels moyens, Viviann a choisi de devenir médecin. Bien qu’elle ne soit pas la plus versée dans cet art et que ses pratiques s’apparentent encore à celles d’un médecin de campagne ou d’une grand-mère superstitieuse, pour le plus grand malheur de ses patients qui auraient de loin préféré qu'on les laisse souffrir en paix. C’est devenu un genre de passe-temps, d’activité extra-professionnelle pour son épanouissement personnel. Il va sans dire qu’elle a du mal à s’accorder des moments de repos. Toujours en train de bosser celle-là, tant et si bien qu’il lui arrive de tomber subitement malade pendant quelques jours environ deux fois par an. La seule personne qui puisse l’empêcher d’être sur le dos de tout le monde et de bosser : c’est son propre corps. Dans ces cas-là, toutefois, la belle demeure fidèle à elle-même.

Même lorsqu’elle est alitée aux portes de la mort elle ne cesse pas d’insulter les gens et de dire qu’ils ne font pas bien leur boulot. C’est sa façon à elle de continuer à se battre et de rassurer autrui, de leur rappeler l’ampleur de sa force mentale. Ça la rend très difficile à vivre, assurément, mais cela fait également d’elle un élément très prometteur pour la Marine. Viviann souhaite monter les échelons, simplement pour se prouver qu’elle en est capable. C’est une question de fierté, un combat qu’elle mène contre le monde pour démontrer que, peu importe d’où l’on vient, on peut parvenir à de grandes choses. Il va sans dire qu’elle est bornée comme pas deux, mais c’est bien l’une des raisons pour lesquelles on l’admire.

Tristement, c’est au niveau personnel que ça bloque un peu. Avec une personnalité comme celle-là, il n’est pas étonnant que Viviann ait éloigné plus que sa part de gens. Ses difficultés à exprimer ses émotions comme à les gérer en font une personne envers qui il faut démontrer beaucoup de patience et de compassion. Il faut l’encourager à s’ouvrir, à mettre ses sentiments en mots et à les accepter, à les comprendre. L’inciter à laisser tomber les étiquettes qu’elle se met à elle-même pour simplement ressentir les choses et assumer la nécessité d’accepter son côté plus émotif. Ceci étant dit, la jeune femme est également un symbole de loyauté et de fidélité à toute épreuve. Dès lors qu’elle a choisi de prendre soin d’une personne et d’être son amie, seule la trahison pourra lui faire changer d’avis, et encore. Si on peut tolérer son fort caractère et voir au-delà, Viviann devient une compagne précieuse et attentionnée, inestimable.



HISTOIRE

Écrivez ici votre histoire. Un minimum de 2000 mots est demandé pour cette catégorie.


DERRIÈRE L'ÉCRAN

Pseudo : Vivi.
Âge : 23 ans.
Comment as-tu découvert le forum ? J'en suis la cofondatrice.
Autre(s) compte(s) ? No yet.
Commentaire : Enfin je peux faire ma pres !
En postant ma présentation complétée, je comprends que je m'engage à avoir lu le règlement et à le respecter. OUI [X]


©️ Never-Utopia par Koalz

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Renewal :: Gestion RP :: Présentations-
Sauter vers: