:: Section RP :: Sea Blues :: West Blue :: Vernia :: Festival Annuel de Vernia Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Suivez les balles [RP LIBRE]

avatar
Niveau : 16
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 22 Mai - 17:27
Leortis Fulmine adorait les festivals. C’était cette pensée étrange qui lui traversait l’esprit alors qu’il déambulait dans les allées de stands qui formaient le Festival Annuel de Vernia ; entre son enfance enfermé dans un cirque et sa préadolescence sous la tutelle d’un pêcheur ostracisé, il n’avait jamais mis les pieds dans ce genre de célébrations avant. Il ne comptait pas les représentations du Cirque de Svaihl dans les événements populaires comme lui mettant les pieds dans un festival, pour être franc ; il n’avait jamais pu marcher à sa guise, en ayant pour seul maître sa curiosité, dans une fête comme celle-ci.

Et pourtant, il adorait les festivals. La seule nuance, c’est qu’il le découvrait seulement à cet instant, un gigantesque corn dog traçant des allers-retours réguliers entre sa main et sa mâchoire, le soleil du début d’été lui tapant sur la nuque, les rires d’enfants qui lui vrillaient les oreilles, et un inextinguible sourire qui creusait ses joues. En moins d’une heure, il avait fait le tour de l’endroit entier ; il voulait tout voir, graver dans sa mémoire ce que c’était, une enfance heureuse, une fête de village. Il s’était goinfré de nourriture venue des stands ambulants, et le corn dog n’était que la dernière victime de sa gloutonne curiosité. Il en avait profité, d’ailleurs, pour s’inscrire au tournoi qui déterminerait le Roi du Festival ; ce n’était pas aussi reluisant que le trône de Seigneur des Pirates, mais il y avait un début à tout. Confiant en ses capacités foudroyantes, il ne s’inquiétait pas plus que cela de la troisième manche, celle du combat ; cela dit, avant d’en arriver là, il fallait aussi qu’il prouve son « intellect » et son « charisme ». Ces deux épreuves, bien plus intrigantes, l’enthousiasmaient d’autant plus. Il n’y avait pas à dire : Leortis Fulmine était aux anges.

En début d’après-midi, après avoir observé les amuseurs de rue attirer à eux un public varié, Leortis décida qu’il était temps pour lui de se prêter au jeu. S’approchant d’une estrade occupée par des saltimbanques de passage, il retourna une caisse de bois qui traînait par là. Grimpant sur son piédestal improvisé, il se tourna vers le cracheur de feu de la troupe, son sourire espiègle habituel fiché sur le visage.

« Eh, vous auriez des balles ou des quilles en rab’ ? J’ai pas pensé à ramener mon matos. »

Le grand homme lui fit un sourire aimable et plongea sa main dans les caisses de matériel qui se trouvaient à l’arrière de l’estrade, avant de lancer successivement quatre balles dans sa direction. Sans tressaillir, Leortis commença à jongler dès que la première toucha sa paume, les balles circulant rapidement entre ses mains et les airs.

« Meeerci m’sieur ! »

Aussi peu amusante son enfance au Cirque de Svaihl avait pu être, on ne passait pas tant d’années entouré de clowns, d’acrobates et de prestidigitateurs en tout genre sans retenir quelques tours ; il fallait bien qu’un enfant comme lui s’occupe lors des longues heures passées dans sa cage, après tout. Il savait jongler avec plus de balles que l’œil ne pouvait en suivre, se débrouillait assez bien avec les quilles, connaissait quelques tours de prestidigitation simples… Sa spécialité en la matière restait les yoyos, avec lesquels il était capable de réaliser des figures assez terrifiantes. Sans se déconcentrer de son tour d’adresse, il gardait dans le coin de l’œil la population circulante du festival, curieux de voir si ses talents certains en jonglage suffiraient à arrêter quelques-uns de ces passants anonymes. Remarquant une petite fille qui avait fait une pause, les yeux suivants avec fascination le mouvement des balles, il lui adressa un clin d’œil avant de faire porter sa voix, en espérant que quelqu’un l’entende.

« Si quelqu’un est d’humeur à remettre en question les capacités de l’humble jongleur que je suis, n’hésitez pas à lancer quelque chose dans ma direction, vous verrez bien ce que je vaux ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Niveau : 15
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 23 Mai - 21:15
"Whouhaouuuuu !"

Le sourire aux lèvres, Hiroven D. Hannah déambulait dans les allées du festival de Vernia. Il y avait tellement d'activités, de stands... et de nourriture ! Des brochettes fumantes de toutes sortes composaient certains étales, allant des Takoyakis, des Yakitoris en passant par de la viande simple répondant au doux nom de Nikuyakis. Sur d'autres stands il y avait des fruits venant de toutes les mers du monde et même des mandarines ! Mais le vrai délice, la nourriture ultime n'était autre que le croquembouche, ce délicieux gâteau fait de choux à la crème et de pâte d'amande. Hannah avait d'ailleurs sacrifié ses dernières économies pour s'en offrir un. Elle avait d'ailleurs pris soin de réclamer le plus gros et le plus appétissant des desserts au commerçant. Pour le prix que cela coûtait, la blondinette estimait qu'elle avait le droit et surtout le devoir d’être exigeante.

Une fois la précieuse nourriture bien emballée dans une boite en carton avec les initiales de la pâtisserie imprimées au recto, Hannah se faufila à travers la foule prenant soin d'éviter tous contacts. Il suffirait d'un rien, d'une bousculade, pour qu'elle renverse son croquembouche tant désiré. En plus, ce met avait une signification particulière pour la forgeronne car il s'agissait du dessert préféré de sa défunte petite Ciara. Son maître en avait eu un en cadeau il y a quelques années de la part d'un client satisfait et la petite avait eu logiquement le droit d'en manger. Enfin, elle apercevait une petite table un peu à l'écart, vide de monde. Arrivant à destination, Hannah salivait déjà rien qu'à l'idée de se remplir l'estomac... enfin avant d'apercevoir un peu à l'écart un jeune garçon d'une dizaine d'années tout au plus recroquevillé sur lui même, à même le sol.

Un fin sourire se dessina sur ses lippes. Cet enfant étant sans nul doute affamé et sans abri. La forgeronne ne connaissait que trop bien les sensations que l'on pouvait ressentir lorsque l'on était privé de nourriture. C'était pour cette raison donc qu'elle avait déjà quitté sa place pour s'agenouiller devant le malheureux. Sans aucune hésitation elle tendit son croquembouche au petit garçon alors qu'elle arborait désormais un souvenir radieux.

"Tiens c'est pour toi, tu peux le prendre." Elle marqua une pause souriant devant la mine étonnée du petit garçon avant de reprendre. "Et si un jour tu en as l'occasion, n'hésite pas à aider quelqu'un dans le besoin à ton tour."

Satisfaite devant le regard émerveillé du garçonne,t elle le laissa à son déjeuner quand une certaine agitation attira son attention. Des saltimbanques semblables à ceux qui l'avaient malmenée durant une grande partie de son enfance. La belle avait horreur de ce genre de spectacle car même si, en extérieur, ces gens du spectacle pouvaient paraître sympathiques, il était certain que de l'intérieur.... Non Hannah ne voulait plus y penser. Elle allait même reprendre sa route, cherchant éventuellement un stand où elle pourrait en apprendre un peu plus sur de nouvelles méthodes de forge, quand un étrange jeune homme attira son attention.

Il avait des cheveux gris et portait un simple bermuda assorti à un tee-shirt coloré. Mais surtout c'était son regard qui intriguait Hannah. Il y avait un "je ne sais quoi" qui attisait sa curiosité. Rapidement, le garçon se retrouvait avec plusieurs balles et jonglait avec une facilité déconcertante. Encore un qui faisait le beau devant les gens et qui devait sans doute être le plus grand des enfoirés ! La forgeronne était prête à faire demi-tour lorsque la voix du jeune gris la fit se retourner une nouvelle fois. Il voulait plus de choses pour jongler ? Un nouveau sourire ornait le visage de la blonde, un sourire malicieux qui ne laissait plus de place aux doutes. Elle allait le mettre au défi, rien que pour le voir se planter et révéler la face cachée des saltimbanques.

"D'accord le beau gosse !" Déclara-t-elle avant d'attraper une tomate sur l'un des étalages et de la lancer en direction du jongleur. Seulement la détentrice du Horo Horo no Mi ne comptait pas s'arrêter là. Il était évident au regard de l'aisance entraperçue de l’inconnu que ce dernier se débrouillait plutôt bien. De ce fait, sans attendre de voir comment il s'en sortait avec cet ajout de tomate elle attrapa une mandarine, pourrite celle là, et la lança sur le jongleur. De quatre balles, il passait à une mandarine moisie, une tomate et quatre balles donc.

"Montre-nous ton véritable visage...." Marmonna-t-elle, le sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Niveau : 17
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 28 Mai - 3:20

Il y avait probablement beaucoup d'argent à se faire dans ce festival. C'était la pensée qui occupait l'esprit du jeune Noah Yokai, alors qu'il avançait à travers les allées de Vernia, un grand sourire aux lèvres. Il n'avait pas pensé à emmené son stand avec lui, mais ce n'était pas son objectif premier de toute façon. Tout d'abord, il devait se trouver un coin où il pourrait roupiller tranquillement. Après tout, cela devait bien faire quatre heures que le porteur de lumière ne s'était pas accordé de sieste, ce qui était inadmissible selon sa propre horloge biologique. En tout cas, ce festival semblait vraiment animé, ce genre d'événements qu'on ne pouvait voir qu'une fois dans sa vie, sans doute.

⚊ Hmm, y a pas beaucoup de marchands de textiles ici, j'pourrais m'faire une p'tite place eheh...


Quittant finalement l'allée principale, l'ancien habitant de Ka vagabondait désormais au beau milieu d'artistes en tous genres. C'était amusant, chacun vivait comme il le souhaitait, ne cherchant pas plus qu'à subsister de leur passion. C'était louable, mais clairement pas le point de vue du combattant. Attiré par un dompteur de bêtes, Noah s'arrêta un instant, observant l'individu effectuer des tours avec ses "compagnons". Les enfants semblaient être assez divertis parce qu'ils avaient en face d'eux. En tout cas, ça fit beaucoup rire le brun qui, non content d'avoir une âme d'enfant, se laisser distraire par un peu tout et n'importe quoi.

Notre héros reprenait alors sa route, sifflotant alors. D'un point de vue extérieur, personne ne penserait que ce charlatan comptait participer au grand tournoi organisé pour animer le festival. Il n'avait aucune idée des épreuves qui l'attendait, mais il compte bien tout mettre en oeuvre pour s'amuser le plus possible. C'était aussi pour cela qu'il avait entreprit son voyage, s'amuser. Même si présentement, il était plus intéressé par une sieste. Puis ensuite, il songerait à s'acheter à manger où à arnaquer quelques passants... Quand soudain.

Il aperçut un jongleur. A première vue, il n'avait rien de particulier, mais le défi qu'il lança à la foule à l'arrivée de Noah fit sourire ce dernier. Il n'avait pas froid aux yeux, et c'était bien une qualité que le possesseur du pika pika respectait. Cherchant tout d'abord un endroit où s'asseoir, Noah prit place sur un tonneau disposé face à la scène improvisée du jeune jongleur, avant de voir comment il s'en sortait. Il était peut-être un peu trop confiant, mais si une jeune femme prit d'abord l'initiative, le nomade se décida finalement à intervenir à son tour.

⚊ Oy, le jongleur ! T'as l'air d'aimer les défis ! Si tu parviens à prouver ta valeur au public, j'te paierai un repas !


Mettre en jeu son propre argent... C'était clair maintenant, Noah manquait vraiment de sommeil.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Renewal :: Section RP :: Sea Blues :: West Blue :: Vernia :: Festival Annuel de Vernia-
Sauter vers: