:: Gestion RP :: Présentations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rackham D. Adam | En Cour

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 8 Mai - 12:02
Rackham D. Adam





❯ FEAT : Nicolas brown - Gangsta
Informations

❯ PRÉNOM(S) : Adam
❯ NOM : Rackham D.
❯ ÂGE : 25 ans
❯ SEXE : Masculin
❯ RACE : Humain
❯ GROUPE : Marine
❯ FRUIT DU DÉMON : ///
❯ ARME(S) : Ryō Wazamono | 50
❯ APTITUDES : Épéiste Spécialiste
❯ MÉTIER : Charpentier, de formation
❯ ÉQUIPAGE : texte ici.
❯ ORIGINE : South Blue

❯ TAILLE : 1m92
❯ CHEVEUX : Noir et ébouriffé la plupart du temps.
❯ YEUX : D'un Bruns particulièrement sombre.
❯ VÊTEMENTS : N'a pas un style vestimentaire particulier, s'habillant normalement, changeant de garde-robe quand plus rien n'est en bonne état.
❯ SIGNES DISTINCTIFS : Des Tatouages noirs et des cicatrises disséminés un peu partout sur son buste et ses bras.
❯ BUTS / RÊVES : Être entre autres le meilleurs Épéiste du monde, c'est une buts assez récent, s’étant découvert une telle passion il y a peut. Sinon, aider les autres, combattre pour défendre des vies, est ainsi son but principale.
❯ AIME : les boissons gazeuses - les sabres - les combats - se payer la tête des gens - la viande
❯ N'AIME PAS : les connards (autrement dit les êtres, ''sans foi ni lois'') - le poisson (en réalité, c'est surtout les arêtes, il a pas de chance avec ça) - la violence gratuite - l'injustice



DESCRIPTION MENTALE


Plutôt excentrique, on l'apparente à un comportement plutôt arrogant, voir un tantinet méprisant. Prenant un malin plaisir à rabaisser d'autres personnes pour leurs fautes, voir tout bonnement, rire de leur erreurs, il prétend ainsi être affecté à une place de choix dans le monde qui l'entoure. Affichant une connaissance des mots qui à cela, est renflouée par son talent du langage, il sait montrer ce qu'il désire le plus. Montrant ses intentions et ses désirs de manière claire, il sait de même persuader dans une conversation, l'exactitude de ces propos, leur véracité, cela quand bien même, ils seraient totalement faux. Travailleur acharné et méthodique, il est ordonné à un point qu'il ne juge que par le travaille bien fait, du moins d'après son point de vue. Pour fait simple, il est un homme qui aime à ce qu'on lui dise que son travail soit correct et propre, bien qu'il n'a aucune honte à prétendre parfois, par manque de temps ou par fainéantise, qu'une chose est irréprochable, alors que ce n'est clairement pas le cas.

Autre point de sa personnalité, il sait qu'il sera toujours conforme aux règles qu'il s'est ordonne de respecter, bien qu'elles peuvent parfois être au détriment de celle des autres. Ayant, il faut le préciser, parmi ses règles, le fait d'être honorable dans ses combats, il n'a pourtant aucun mal à revenir si l'adversaire ne le mérite aucunement. Devenant fourbe, s'il faut l'être, quand il a une arme à la main, c'est pourtant une chose que le répugne grandement, mais dont il fait l'impasse pour le bien de sa propre vie ou de celle d’autrui.

Il est animé de motivations qui lui donnent un élan dans sa quête de gloire et de reconnaissance, cherchant à un atteindre le sommet et le titre de meilleur épéiste du monde, c'est avant tout pour se prouver à lui-même qu'il en est capable. Ayant aussi la réputation de ne jamais abandonner, ce qu'il fait généralement et s'y tenant la plupart du temps, il lui arrive parfois d'être suicidaire dans certains cas, quand cela dépasse bien plus que sa propre condition. Il n'hésite pas à se vanter d'une victoire surtout si son adversaire était plus puissant que lui. Malgré ce qui s'apparente grandement à des défauts, il sait se contenir pour que son arrogance, ne nuise pas à son objectif ou à sa vie. Par ailleurs, si vraiment, il est sûr et certain que la victoire n'est pas à sa portée avant d'entamer un combat, il préférera, bien qu'a contre cœur, ne pas le débuter ou y mettre court le plus rapidement possible, préférant remettre cela à plus-tard quand les chances seront plus égale.

Pour ce qui est du point de vue social de cette énergumène, il est quelqu'un de plutôt réservé quand on le connaît, bien que de par son attitude désinvolte et mesquine, les gens ont une fausse opinion de lui. Affichant cette image peut reluisante de sa personne, les autres pensent à tort que c'est une mauvaise personne, ce qu'il n'est réellement pas quand on cherche à mieux le connaître. Par ailleurs, il n'a aucun apriori sur les gens, qu'ils sortent de la norme ou non, il fera ainsi toujours preuve de tolérance, sauf pour ceux qui l’agace ou qui ne le mérite simplement pas de par leurs actes qu'il jugera hors de sa limite de l'acceptable. Homme, femme ou tout autre genre, il ne fait pas la moindre différence. Pour lui, si une chose respire, saigne et pense, alors sa vie vaut autant que la sienne, dans la mesure où, cette dernière n'aurait pas franchi elle-même la limite, voir, qu'elle lui permettrait de lui remplir l'estomac. De même, ne fais ainsi pas de différence entre les sexes, si une femme vient à cherche à le conflit avec lui, il ne retiendra pas ses coups, reconnaissant alors sa valeur s'il en est.

Pour finir, comme vous l'aurait comprit, il a un grand respect de la vie, ainsi face à un adversaire, il s’arrangeant toujours pour que son adversaire ne puisse pas se relever. De loin à lui ôter la vie, il cherchera toujours à avoir le dessus final sur la personne, quitte à le mutiler sévèrement dans le pire des cas, mais cela relèvera avant tout de personnes dont il n'aurait aucun respect pour eux.




HISTOIRE


Journal pour la postérité :

Je me nomme Rackham D. Adam, fils de Rackham D. Mariana. Ma mère, fut une jeune femme tenant une petite boutique de fleuriste, apprécié, on m'a dit d'elle, qu'elle était une femme rayonnante et convoité. Un jour, elle tomba enceinte, de qui ? Personne ne le sut. En tout cas, quelques mois plus tard, elle me mit au monde. Malheureusement, l'accouchement eut certaines complications, sans compter l'état de santé relativement faible de ma mère. N'ayant pas de famille connue, je fus alors placé.

J'ai ainsi grandi dans un orphelinat relativement glauque, bien que cela n'était pas le cas dans les premières années. Ayant changé de direction à plusieurs reprise, ce fut un de ces refuges pour enfants qui n’hésitait pas à en vendre un sous le manteau à de riches contribuables. La direction ne prêtait même pas attention quand l'un ne revenait pas, laissant ainsi les enfants presque à eux-mêmes. L'hygiène laissait par ailleurs à désirer et le seul signe avant-coureur nous permettant de savoir si on risquait quelque chose, était l'état des rats. Ces nuisible étaient partout et avec eux, on était sûr de savoir si on aller tomber malade. Tant qu'il n'y en avait pas de morts, on ne risquait rien, sinon un brin de ménage était plus qu'envisageable.

De plus, le quartier n'étant pas des plus accueillant, il n'était pas rare de trouver au pied de le port, un cadavre. Le plus souvent laissé là, par des bandits qui sévissaient dans la rue ou par d'autres loubards imbibés d'alcool provenant de la taverne non loin de là, à chaque fois, c'était pour ainsi dire l’euphorie. Il y avait toujours quelque chose à ramasser, des nouvelles bottes, de l'argent, une arme. Pour certain, cela n'était pas une vie pour un enfant, mais pas dans ce quartier. Que l'on était un gamin ou un adulte, cet endroit était plus dangereuse que n'importe quelle jungle, c'était un véritable nid de coupe-jarret. Celui qui affirmait être à son aise dans ce quartier était soit un beau parleur, soit un fou, et encore, on avait déjà vue des fous trépassé des pires méthodes qu'il soit.

Enfin bon, j'y ai quand même passé quatorze ans de ma vie dans ce trou à rats, avant de me prendre en main et trouver du travail. C'est ainsi que je me fis une petite place au sein du chantier naval le plus important du coin. J'y appris la discipline et la rigueur, l'entraide et la camaraderie. Pendant prêt de trois ans, j'appris toutes les ficelles du métier de charpentier auprès d'hommes fier de leur métier. Contribuant à la création de certains des plus beaux navires qui vogueraient sur les mers, cette profession restera pour moi, bien plus qu'une passion.

En tout cas, cette brillante carrière de charpentier vint à tourner court. Ayant prit certaines habitudes avec d'autres camarades, prenant régulièrement place sein d'un bar non loin du chantier naval, un beau jour, ma vie vint à y basculer. C'était un jour comme tout autres avant lui, nous nous étions posés à une table, avions commandés à boire, puis entamé les conversations habituelles. Pendant plus d'une demi-heure, tout était normal, puis vint l'arrivée d'un hurluberlu, une tête déjà vue quelque part, un sabre en bandoulière au niveau des hanches.

Le bar vint à devenir étrangement calme, puis d'un coup de coude, mon voisin de table vint à m'adresser quelques mots de façon discrète. Il m'informa alors que cet homme, aussi étrange qu'il pouvait être était belle et bien connue, il avait une prime sur la tête. Maintenant qu'il me l'avait dit, cela m'était revenu et je revoyais alors, la prime en question affiché sur un mur d'une rue que je fréquente régulièrement.

L'homme s'approchant du comptoir et de la serveuse, il vint à lui demander une bouteille d'alcool. Présentant quelque chose de mauvais, je me levai tranquillement de ma chaise. Une main m'attrapant le poignet, mon regard vint à se poser sur mon camarade qui comprenait mes attentions. Tirant violemment sur mon bras, le faisant ainsi lâcher prise, je vins à m'avancer vers le comptoir.

Arrivant à destination, je m'adressai ainsi au barman et lui demandai le plus courtoisement du monde, une bouteille. Attirant pendant quelques instants le regard de l'homme, je payai mon dû, puis vins à m'approcher de l'homme au sabre. Se dernier tourmentant la jeune serveuse en lui maintenant une main sur l'épaule et lui parlant de choses peut civiliser, je vins à sa hauteur et lui adressa quelques mots tout en m’appuyant dans son dos. Lui demandant en premier lieu si c'était bien lui qui avait une affiche sur les murs du quartier, je vins alors à le félicité, lui tendant par ailleurs généreusement la bouteille que je détenais. Intrigué, il relâcha la jeune femme et venant à rire de cette situation tendit la main vers ma bouteille. Au même moment, je fis tranquillement descendre mon autre main vers le manche de son sabre, venant ainsi, à l'instant même où sa main saisissait le cul de la bouteille, à moi-même saisir le manche de l'arme et la sortir de son fourreau.

Tirant par ailleurs sur goulot la bouteille qui lui échappa des mains pour se fracasser au sol, l'action fut tellement rapide qu'il mit quelques instants à comprendre ce que je lui avais ainsi usurpé. Tournant le manche que creux de ma main pour faire remonter le tranchant de la lame au niveau de son coup, j'en profitais alors pour lui décocher un coup de pied à l'arrière du genoux, le faisant ainsi plier à mon emprise.

Enfin, certain dirons que cette altercation est quelque peu romancé, ce qui d'un sens n'est pas faut. Certain dirons par ailleurs que cela à finit en pugilat et que des forces de la Marine vinrent à interposé, ce qui est vrai. Cette histoire m'obligea à accepter la proposition d'un officier qui me fit entré au sein des forces de la Marine, ne souhaitant pas à la place, passer quelques temps en prison.

C'est à partir de là, que je vins à entrer en formation, passant ainsi plusieurs semaines, même mois, à ainsi suivre les entrainements drastiques qui me permirent de devenir soldat. Aboutissant à cette mise à niveau sans trop de mal, je vins ainsi à devenir officiellement soldat au sein des forces de la Marine.

Rapport de mission :

Il fessait beau ce matin-là, le soleil était au rendez-vous et la brise était légère. Nous nous étions levé à l'aurore ce matin-là, car la veille au soir, l'unité à laquelle je venais d'être récemment affecté, se vu remettre sa première mission. Le levé au clairon ne me gênait guère plus depuis longtemps, m'y étant plutôt rapidement habitué lors de ma formation. Rapidement habillé, ce fut au pas de course que j'arrivais alors dans la cour, nous rangeant en formation habituelle, je me trouvais alors sur la première ligne dans le coin gauche. C'est alors qu'arrivèrent deux sergents, en une fraction de seconde, tous les soldats, moi y compris, se mirent au garde-à-vous. L'un de ces sergents était mon supérieur direct, ils venaient passer les troupes en revue et par la même occasion, récupérer les hommes pour leur mission. C'est alors que mon sergent supérieur vint à appeler mon unité.

Répondant avec une synchronisation parfaite, tous les membres de mon unité sortir des rangs et rejoignirent notre supérieur. Nous étions une demi-douzaine, six jeunes recrues fraîchement arrivées, de tous, j'étais vraisemblablement le plus vieux ainsi que le plus grand. Leur moyenne d'âge était de seize, voir dix-sept ans et aucun n'était aussi grand que moi, je les dépassais d'au moins d'une tête chacun. L'uniforme ne me seillait guère, du simple les fait, que je n'avais pas de manche et que cela ne me plaisait pas du tout. De même, la casquette ne m'allait pas du tout.

Le sergent, ce dressant ainsi devant nous, vint à nous rappeler l'objectif de la mission du jour, il s'agirait là d'une mystérieuse activité touchant les animaux du Village de Fuchsia et de ces alentours. Ainsi posté à East Blue, jouant les bons petits soldat, je vins à demander la parole, chose que mon supérieur accepta, puis je vins alors à lui demander s'il y avait des détails sur les causes exactes du phénomène. Mon sergent me répondit qu'il n'avait pas la moindre idée et que c'était pour cela que nous y étions envoyé. Venant à rompre les rangs, il nous ordonna de revenir une heure après, afin de prendre notre petit déjeuné et ainsi pouvoir partir l'estomac plein. L'heure passa très vite et nous retournâmes auprès de notre sergent supérieur, mon fourreau à la ceinture, tout le monde étaient armés et fin prêt pour la mission.

Nous suivîmes alors notre sergent supérieur jusqu'aux quais de la base, où nous embarquâmes alors dans un petit navire pour nous amener de l'autre côté de l'île. La traversée fut relativement tranquille, m'occupant de maintenir la barre tout en suivant les instructions de mon supérieur, nous arrivâmes une demi-heure plus tard aux quais du Village de Fuchsia là où le maire vins nous accueillir chaleureusement.

Ce dernier, heureux de nous voir, nous expliqua alors l'exactitude des événements présents. Seul notre supérieur lui répondit, mais le maire nous expliqua donc qu'il y aurait une personne derrière cette histoire de regroupement animalier. Le maire rajouta aussi qu'il était certain qu'il y avait quelqu'un derrière cela, car à chaque disparition, une musique se faisait entendre dans les bois aux abords du village et que les animaux étaient tous attirés. Seuls les animaux emparqués ne pouvaient y aller, mais pour autant ils étaient tous dirigés vers le bois d'où provenait la musique et revenait comme si de rien n'était une fois la musique terminée. En réalité en regardant le village de plus près, on ne distinguait aucuns animaux, excepté un très vieux chien, mais le maire nous expliqua que ce chien en question était sourd et qu'ici au niveau des quais, le son provenant des bois n'était pas audible pour l'homme à cause des vagues frappant les côtes.

Après une discutions avec le maire, notre supérieur nous demanda donc de partir faire des recherches dans les bois. Plus nous nous rapprochions des bois, plus la musique était audible. Après quelques minutes, nous arrivâmes enfin devant les bois, là-bas, dans le fin fond de cette imposante forêt, pouvait ainsi s'entendre un air de musique. Semblable à celle d'une flûte, les hommes étaient intrigués, car ils se demandaient de quoi il pouvait vraiment retourner dans ces bois relativement sombres.

Notre sergent vint à nous demander de rentrer dans ces bois et de trouver la provenance de cette musique, il nous demanda même, de nous séparer afin de couvrir davantage de terrain. Le sergent resta aux abords des bois, quant à nous autres soldats, nous entrâmes parmi ces arbres et ces mystères. C'est après de longues minutes que je tombai étrangement sur une personne entourée d'animaux et jouant d'une flûte traversière. Il s'agissait là d'une jeune et frêle fillette, qui, à ma vue prit peur et s'arrêta de jouer net. Au moment même où plus une note ne fut émient, tout les animaux présent partir en quelques seconde. Ne voulant pas qu'elle s'enfuît s'en avoir eu de réponse à mes questions, j'en vins à m'excuser et à me présenter devant elle. Elle en fit de même, c'est alors que j'en vins à lui poser l'ultime question qui me brûlait les lèvres, comme faisait-elle pour attirer les animaux ? Hésitante, elle finit par le répondre, prétextant que c'était sa façon de jouer qui les attiraient et que c'était toujours comme ça n'importe où elle allait. Son air calme les animaux et les attirait à elle comme par magie. La jeune fille était apeurée, car elle me demandait ce que je lui voulais vraiment pour être ici. N'ayant aucune raison de lui mentir, je lui répondis alors la vérité, comme quoi j'étais venue ici pour trouver l'origine de cet étrange événement et y mettre fin pour le bien des habitants du village voisin. Voyant en elle un potentiel, qu'il s'avérait sans doute utile ou non dans le futur, je lui offris ma protection et lui demanda de me faire confiance, car je pouvais l'aider face à la réaction possible de mes camarades, qui je le savais, ne serait en rien comme la mienne. Ces derniers ne comprendraient pas pourquoi il faudrait laisser un tel potentiel libre, eux s'empresseraient de lui prendre son instrument et sans doute même de la punir par la suite, mais moi, je voyais en elle bien des choses, mais en aucun cas une criminelle.

La jeune fille me suivant, je lui demandai de cacher sa flûte sous ces vêtements, puis lui indiqua de me suivre et de ne plus rien dire, si ce n'est la même chose que moi. Elle s'exécuta et nous revînmes alors sur mes pas. Retrouvant mon supérieur, je lui expliquai avoir croisé un homme, ayant par ailleurs sauvé cette jeune fille de ses griffes, elle était alors devenue la raison pour laquelle je n'avais pas poursuivi cette personne qui avait lâchement fuit. Mon supérieur me sermonnant quelque peu sur cet échec, me félicita tout de même d'avoir porté secours à cette victime.

Heureusement pour moi, on ne douta pas de mes paroles, appuyé par celles de la jeune fille qui confirma mes dires. Mes camarades revenues, repartirent à la poursuite du soit disant musicien, mais revirent malheureusement bredouille. Pour ma part, on m'avait chargé d'escorter la jeune fille au village, puis cette dernière étant dénuée de tout soupçon, nous rentrâmes à Goa avec elle, prétextant qu'elle y était originaire et qu'elle désirait revoir ces parents. Bien évidemment, il s'agissait là d'un mensonge, mais le sergent n'y vu que du feu. Après notre arrivée, je me suis porté volontaire pour la raccompagner chez elle. C'était une orpheline, issue de la ville basse, lui demandant de faire plus attention dans le futur, je vins ainsi à la laisser et à retourner à la base.






DERRIÈRE L'ÉCRAN

Pseudo : Rackham
Âge : 23 ans
Comment as-tu découvert le forum ? Top Site
Autre(s) compte(s) ? Nop
Commentaire : texte ici.
En postant ma présentation complétée, je comprends que je m'engage à avoir lu le règlement et à le respecter. OUI [V]


©️️ Never-Utopia par Koalz

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Niveau : 18
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 15 Mai - 4:19



Bien le bonjour, Adam. C’est moi qui vais me charger de la correction de ta présentation et, tristement, j’ai beaucoup de choses à te dire. J’espère que tu ne te laisseras pas décourager et que tu comprendras que je te dis tout cela pour t’aider à progresser et à mieux développer ton personnage. Malik et moi-même sommes présents et disposés à t’aider au besoin.

Tout d’abord, il y a énormément de fautes dans ta présentation et cela avant même d’en arriver à la description mentale. « Être entre autres le meilleurs Épéiste du monde, c'est une buts assez récent, s’étant découvert une telle passion il y a peut. » Il y a au moins 4 fautes dans cette phrase. C’est énorme. Les tournures sont bizarres, les virgules pas toujours bien utilisées et il y a simplement beaucoup, beaucoup de fautes en tout genre. « De loin à lui ôter la vie, il cherchera toujours à avoir le dessus final sur la personne, quitte à le mutiler sévèrement dans le pire des cas, mais cela relèvera avant tout de personnes dont il n'aurait aucun respect pour eux. » Suffit de relire cette phrase à voix haute, par exemple, pour comprendre qu’elle est mal construite.

Tu nous dis qu’il n’aime pas les connards et la violence gratuite et, pourtant, dès le tout début de sa description mentale tu nous présentes des traits… bah de connard. Tu dis qu’il ne recule devant rien, quitte à prendre des risques qui valent de le qualifier de suicidaire, mais juste avant tu nous dis qu’il est prêt à devenir fourbe pour protéger sa vie et, juste avant tu dis qu’il respecte les règles qu’il s’impose et que c’est une personne d’honneur. Et même, juste après tu redis qu’il préfère ne pas débuter un combat en sachant que l’adversaire est plus fort que lui. Bizarre pour une personne qui aime supposément les risques. Tu te contredis sans arrêt, si bien que je me demande comment tu vas bien pouvoir jouer ce personnage inrp. Je comprends la volonté de jouer un personnage qui est courageux sans être con, mais là c’est véritablement maladroit et très mal présenté.

Vers la fin de la description mentale tu nous dis ceci : « Affichant cette image peut reluisante de sa personne, les autres pensent à tort que c'est une mauvaise personne, ce qu'il n'est réellement pas quand on cherche à mieux le connaître. » Et, pourtant, au début tu as commencé par : « Plutôt excentrique, on l'apparente à un comportement plutôt arrogant, voir un tantinet méprisant. Prenant un malin plaisir à rabaisser d'autres personnes pour leurs fautes, voir tout bonnement, rire de leur erreurs, il prétend ainsi être affecté à une place de choix dans le monde qui l'entoure. » Donc on est supposés croire qu’une personne qui aime rire des autres et qui se pense au-dessus des autres n’est pas réellement une mauvaise personne au fond, il faut juste essayer de mieux le connaître ? J’ose espérer que tu es capable de voir de toi-même quel est le problème ici. Tu as voulu assembler plein de traits de personnalité ensemble simplement pour mettre des traits, sans vérifier s’ils se complémentent bien et si l’ensemble crée un tout cohérent, logique et vraisemblable.

« Par ailleurs, il n'a aucun apriori sur les gens, qu'ils sortent de la norme ou non, il fera ainsi toujours preuve de tolérance, sauf pour ceux qui l’agace ou qui ne le mérite simplement pas de par leurs actes qu'il jugera hors de sa limite de l'acceptable. » Te référer au paragraphe précédent pour comprendre pourquoi ceci ne fait pas de sens avec le reste du personnage que tu nous présente. Créer un personnage complexe qui soit capable de présenter des paradoxes ou d’être nuancé est une bonne chose, mais dans ce cas-ci ce n’est pas maîtrisé du tout et le résultat est tout bonnement une description décousue qui ne semble pas cohérente. Il aurait peut-être été préférable, dans ton cas, de concevoir un personnage un peu plus simple pour te l’approprier plus facilement. Il y a toujours la possibilité de le développer et de lui trouver de nouveaux côtés directement dans le rp. Mais, dans tous les cas, il est important d’assumer son personnage et de ne pas lui donner plein de traits contraires juste pour pouvoir le jouer comme tu veux en fonction de la situation. Ça crée un personnage confus et plus faible auquel les lecteurs s’attachent moins.

L’enfant qui grandit dans de mauvaises conditions est particulièrement classique, un truc destiné à beurrer le plus épais possible pour nous faire sentir de la compassion pour le personnage. Sauf que l’effet voulu n’est pas du tout réussi. Il faut humaniser un personnage et rendre la situation vraisemblable pour réussir à toucher les gens. Un mélange de malheur et de petites joies sera toujours plus efficace qu’une suite de malchances pour éveiller l’empathie. Ça laisse aux lecteurs la possibilité d’espérer, de se mettre à la place du personnage et de se réjouir quand il se réjouit et d’être triste quand il souffre. S’il n’y a que du négatif, les gens sont plus facilement blasés par l’histoire.

L’entrée à la Marine est un peu random. On ne sait pas trop pourquoi il a choisi d’aller appréhender lui-même l’homme qui était recherché. Pourtant ce n’est pas un chasseur de primes ni rien. Au lieu de nous dire qu’il a demandé ceci ou cela à son supérieur, pourquoi ne pas directement écrire des dialogues ? Toute l’histoire de la mission n’apporte rien. Ton personnage n’y est pas particulièrement développé. On n’apprend rien de plus sur lui vu qu’on n’a même pas la chance de le voir interagir avec la fille puisque, justement, il n’y a aucun dialogue. On ne sait pas en quoi cette rencontre a influencé ton personnage. On ne sait pas si la fille va jouer un rôle inrp, si elle va devenir un personnage récurrent dans tes rps. On dirait que tu as simplement voulu rajouter une petite histoire pour combler le nombre de mots qui était demandé plutôt que de raconter dans le détail les périodes de sa vie qui sont vraiment intéressantes. Il aurait été bien plus passionnant qu’il ait rencontré une petite fille qui jouait de la musique dans son enfance, pendant qu’il était à l’orphelinat, par exemple. On aurait pu les voir interagir, voir l’impact que ça a sur lui, puis elle aurait pu être adoptée ou vendue, quelque chose comme ça. Si elle a été vendue, l’injustice aurait pu le révolter et lui donner envie de s’engager plus tard dans la marine par exemple. Il y a bien des façons d’exploiter ces idées de façon cohérente et constructive, qui ajoutent réellement au personnage.

Comme tu l’as sans doute remarqué, je n’ai pas donné de note définitive à ta présentation. J’ai fait ceci car, sur le forum, nous avons choisi de ne pas faire de seconde correction sur les présentations. Ainsi, vu l’état actuel de la présentation que tu nous présentes, je pourrais difficilement te valider au-delà du niveau 6 ou 7 et je crois que ça ne ferait plaisir à aucun de nous deux. Ceci étant dit, j’ai préféré te signaler les éléments qui gagneraient à être améliorés dans ta présentation avant de te donner une note officielle. Ainsi, tu auras la possibilité de la retravailler pour la soumettre de nouveau à la validation, ce qui te permettra peut-être de sauver quelques points. Également, je te conseille fortement de rejoindre le Discord du forum et, si tu as des questions ou que tu aimerais recevoir de l’aide, n’hésite pas à me contacter moi ou Malik. Il nous fera un plaisir de te guider et de t’aider dans la conception de ton personnage et la correction de ta présentation.

Une bonne journée à toi, merci de ta compréhension et bienvenue sur One Piece Renewal !


Never-Utopia par Koalz




PRES ►  FICHE-T  ►  JOURNAL
#cornflowerblue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Niveau : 18
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 25 Mai - 7:08
Bonjour ! Je viens aux nouvelles ! Ta présentation est-elle toujours d'actualité ? Si tu as besoin d'aide pour ta présentation n'hésite pas à communiquer avec moi-même ou Axel ! Une bonne journée à toi =)




PRES ►  FICHE-T  ►  JOURNAL
#cornflowerblue
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Renewal :: Gestion RP :: Présentations-
Sauter vers: